Les monuments

Malgré une histoire mouvementée, la ville de Koprivnica a préservé une partie considérable de son patrimoine architectural. La ville et ses monuments attirent de plus en plus de touristes et visiteurs. En fait, la vieille ville présente un ensemble monumental particulier.

 

Les monuments architecturaux remarquables se trouvent à l'intérieur  de l'ancienne forteresse militaire, dans la rue Ester et sur la place de Dr. L. Brozoviæ. Ici se trouve l'église Saint-Nicolas qui est le plus probablement construite sur les fondements d'une église franciscaine médiévale. Sa forme actuelle a été construite avant 1657 et une rénovation profonde a été faite en 1892. L'intérieur de l'église date de la période plus récente. Sur le mur extérieur sont placées les plaques commémoratives de trois habitants renommés de Koprivnica. Au milieu du XVIIIe siècle, le presbytère a été construit auprès de l'église (son apparence date principalement de l'année 1779). Sur le mur du côté de parc, une stèle Renaissance rare (pierre tombale) a été construite en 1608.  

 

Le couvent des Franciscains et l'église Saint-Antoine de Padoue abrite une longue histoire des Franciscains à Koprivnica (ils sont déjà venus ici vers l'année 1290!). Le couvent baroque bâti, appuyé contre les anciens remparts de terre, a été construit par des Franciscains entre 1675 et 1685. A l'intérieur de l'église Saint-Antoine de Padoue se trouve l'inventaire baroque remarquable avec la chapelle Saint-Salvador construite ultérieurement. A l'intérieur de  l'ancienne forteresse militaire, les précieux piliers sacraux y restent disposés dans le parc sur la place de Dr. L. Brozoviæ.

 

Parmi les édifices profanes, c'est particulièrement l'ancienne mairie qui éveille le plus de l'attention (après, c'était  la cour et aujourd'hui c'est le Musée de la ville de Koprivnica). Ce bâtiment baroque à un étage était construit après un grand incendie en 1736. Aujourd'hui, le Musée de la ville dispose de quelques collections significatives parmi lesquelles se distinguent les collections archéologiques et ethnographiques. Entre  le Musée et le couvent des Franciscains se trouve un édifice en ruine, une maison remarquable de style baroque ayant une façade en forme particulière. En face de cette maison se trouve Malanèec, une maison bourgeoise. Elle était construite par l'architecte Carnelutti au tournant des XIXe et XXe siècles. Aujourd'hui, elle dispose d'une collection riche et attirante des meubles bourgeois et des objets quotidiens dans le cadre du Musée de la ville.

 

Dans la partie est de la rue, près de l'église Saint-Nicolas,  il y quelques maisons et palais en style baroque et d'historicisme. D'abord, c'est le palais baroque de la ville construite probablement après 1765. C'est la maison de la famille Sulimanoviæ où le Musée a été fondé, ayant le blason de la ville sculpté sur le portail de l'entrée. La date de construction des autres maisons est plus récente: il s'agit surtout des palais d'historicisme  et d'Art nouveau remontant au passage du XIXe au XXe siècle. La maison qui se distingue est une ancienne pharmacie „Chez l'aigle noir” (K crnom orlu) et puis la maison d'Art nouveau de la famille Jeliæ etc.  De la période de l'historicisme provient une caserne des pompiers intéressante dans la rue Frankopanska (style néo-mauresque et gothique).

 

Pour les visiteurs, le centre du faubourg ancien sera le plus attractif: aujourd'hui la place de Zrinski, Jelaèiæ et Florijanski. Un ensemble des édifices à un étage liés, du style baroque à l'Art nouveau. Un édifice significatif de la nouvelle mairie de la ville qui domine la place de Zrinski. Dès le moment où le ban Jelaèiæ a mis ici la première pierre en 1856 jusqu'à 1892, cet édifice a été une école publique, alors qu'aujourd'hui c'est la mairie. Devant la mairie est situé un célèbre monument dédié au vélo. Parmi les bâtiments préservés on distingue un édifice  à un étage  au coin de la place de Zrinski et la place de Jelaèiæ et deux bâtiments ayant le système à colombage à l'étage: c'est l'édifice de la brasserie (avec des arcades ouvertes au rez-de-chaussée et l'intérieur décoré par de célèbres artistes de Koprivnica) et la Villa Parva. Des édifices d'historicisme (en grande partie de l'atelier de l'architecte Carnelutti) se diffèrent les palais de la Banque d'Épargne de Koprivnica (la Galerie de la ville) et de la Bibliothèque publique „Fran Galoviæ”. Sur la place de Jelaèiæ, il y a aussi quelques précieux bâtiments d'historicisme parmi lesquels se diffèrent  l'édifice des écoles supérieures de Koprivnica et l'hôtel d'autrefois „La Croix” (Križ).  Sur la place Florijanski, il y a aussi quelques édifices  à un étage  et de plain-pied de la période de l'historicisme construits au tournant des XIXe et XXe siècles.

 

Dans la rue Svilarska, parallèlement avec la place de Zrinski,  se trouve la synagogue. Ce lieu de culte a été érigé par la nombreuse commune juive en 1875 et il a été rénové par Slavko Lövy, architecte renommé de Koprivnica, en 1937. Auprès de la place centrale, à l'emplacement des anciennes douves et remparts est aménagé le célèbre parc de la ville Koprivnica. Sa création remonte à 1856, mais dans la conception du parc à la fin du XIXe siècle le jardinier de la ville Dragutin Ruhl a eu le plus de mérite. Le pavillon en bois de 1896 est une œuvre de menuisier Antun Rogina, et dans le parc est située une célèbre sculpture de Josip Fluksi „l'Éveil” (Buðenje). Le parc de la ville Koprivnica est l'un des plus beaux parcs dans la Croatie du Nord.     

 

Parmi les anciens édifices dans la rue Nemèiæeva il faut visiter une maison bourgeoise de style baroque (construite avant 1772), ensuite l'édifice de sous-comité de Koprivnica (l'œuvre de Carnelutti de la fin du XIXe), puis  un édifice de plain-pied de la période de l'historicisme (ayant la plus belle clôture de la ville en fer forgée de style de l'Art nouveau) et une maison de plain-pied du style Biedermeier (dans laquelle a vécu l'écrivain Antun Nemèiæ Gostovinski). A côté des maisons de plain-pied des marchands, sur la place de Jeunesse (où était l'ancien marché du bétail), se distingue l'édifice de l'ancien lycée de Koprivnica (de 1908) et de Domoljub (une salle datant de 1919). Près du parc dans la rue Nemèiæeva se situe l'église orthodoxe Sainte-Trinité (le style baroque de 1794).    

 

Parmi les anciens édifices, il faut mentionner l'ancien hôpital de la ville (construit de 1873 à 1875) et à côté une chapelle Saint-Florin (jadis, elle était sur la place Florijanski et  a été construite ici en 1892). Dans la rue Starèeviæeva (près de „Podravka”) est situe une connue chapelle de Koprivnica Notre-Dame de Douleurs de Grantula (1737) et dans la rue Starogradska les édifices de l'ancienne boucherie de la ville: aujourd'hui le Musée de l'alimentation „Podravka”. Aussi, les cimetières de la ville abondent en monuments précieux, particulièrement catholique et juif. Finalement dans la banlieue à l'est de Koprivnica, à Moèile, l'église de pèlerinage Sainte-Vierge est située, construite en 1700.