Histoire de l'ortie

Koprivnica, la capitale de la Podravina, remercie une plante de son nom, celle qui n'était souvent très bien-aimée: l'ortie (kopriva). Alors on peut dire que Koprivnica est une ville de l'ortie. Cette plante désagréable a stigmatisé notre belle ville pour toujours.

Le toponyme de Koprivnica existe à cause de la végétation qui dominait (autour d'un cours d'eau) le paysage à l'époque où nos ancêtres ont déterminé la terminologie géographique. Plus précisément, les documents les plus anciens datant du XIIIe siècle (l'année 1207 et 1209) mentionnent Koprivnica (Quopurnicha), non pas en tant que village ou ville, mais comme un ruisseau, qui existe encore aujourd'hui sous le même nom. On présume qu'à l'époque, un habitat ayant ce nom existait au sein du plus ancien noyau du centre-ville, mais dans les documents de l'époque il n'est pas mentionné. Le nom Castrum Kopurnicha“ qui porte sur une vieille forteresse dans les environs de Koprivnica est mentionnée pour la première fois dans le document du châtelain Bogodar de Kamengrad en 1272.    

Il existe une autre légende concernant le nom de Koprivnica qui est connue depuis l'invasion mongole en 1242 quand Béla IV, roi de Hongrie et Croatie,  fuit devant la horde des Tartares vers la mer. Après avoir traversé la Drave les Tartares étaient derrière lui alors il s'est hâté vers la forteresse de Kalnik quand il est arrivé au ruisseau Koprivnica, quelque part sur le territoire de Koprivnica d'aujourd'hui, il n'est pas descendu de cheval et n'a pas mouillé les pieds mais le cheval l'a jeté de la selle aux grandes orties qui poussaient là en abondance. Le roi fâché a nommé cet endroit Koprivnica et ses habitants Koprivnièanci et c’est comme cela depuis nos jours.        

Par conséquent, l'ortie a déterminé notre ville dès le début - que cela nous plaise ou non. Du point du vue touristique, l'ortie ne semble prometteuse mais seulement en apparence. A savoir, les anciens habitants de Koprivnica connaissaient les propriétés curatives de l'ortie et c'était peut-être pour cela qu'ils lui ont donné ce nom. Outre les propriétés curatives, nos ancêtres l'ont certainement utilisé aussi à des fins nutritives et aujourd'hui cette particularité est reconnue par l'Office de tourisme de la ville qui a incité la préparation des spécialités faites à base d'ortie comme ingrédient écologique et sain  ayant des pouvoirs aphrodisiaques présumés. L'ortie est une essence cosmétique connue et elle a probablement d'autres avantages. La liaison avec le nom de notre ville, l'histoire, la particularité, l'étrangeté, la différenciation par rapport aux autres, la nourriture saine,  les propriétés curatives, ce sont seulement quelques-uns des éléments qui transforment cette notion en apparence désagréable en un produit pas seulement gastronomique et touristique mais aussi attractif, unique et reconnaissable duquel les visiteurs de notre ville peuvent profiter.

Les spécialités et les souvenirs à base d'ortie sont omniprésents et on peut les trouver dans les meilleurs restaurants ainsi que dans les boutiques de souvenirs à Koprivnica. L'histoire de l'ortie dans toute sa splendeur est mise en relief pendant le  Festival de la Renaissance. Les anciens habitants de Koprivnica ont respecté et utilisé l'ortie, et nous, les gens contemporains, les croyons et nous continuons cette histoire avec fierté.

*Note: Les toponymes dans presque tous les pays slaves (Slovénie, Serbie, Bosnie-et-Herzégovine, Slovaquie, Tchèque et Pologne) nous montrent que l'ortie était favorisée par les anciens Slaves.